Author

Virginie Olivia

Browsing

L’Anxiété… le simple fait de prononcer, entendre ou penser à ce mot suffit pour que mon cœur se noue dans ma poitrine. Je prends une grande respiration par la bouche…ah non c’est vrai…par les narines! Ouf! Voilà je suis de retour. Peut-être que tu peux t’identifier au feeling. Je ne suis pas seule, paraît-il. Pourtant cette mauvaise amie que je côtoie depuis trop longtemps m’isole tellement.

Personnage funeste, l’Anxiété est presque humaine (ou plutôt fantôme). Quand tu vis avec elle, son spectre te hante constamment. À la manière d’un gros nuage noir et menaçant. Elle est toujours là en background, même lors des jours de beau temps.

Tu ne la vois pas, mais tu sais qu’elle est là. Tapie dans l’ombre, elle épie ton bonheur. Aux aguets, prête à surgir à tout moment, l’anxiété n’attend jamais qu’on l’invite pour se pointer. Tout va bien, puis ça y est, la voilà qui vient se montrer et te couvrir de son sombre voile. Tu te sens chavirer, étouffée, une fois de plus elle est venue te noyer.

On vit tous des situations stressantes et traverse des périodes difficiles à un moment ou un autre. Une personne anxieuse de nature, le sera alors plus intensément.  Lorsqu’on se sent dépassés par nos vies stressantes, chaque petit problème peut paraître comme une montagne.

Pour les proches, la situation n’est pas de tout repos non plus. De l’extérieur, il peut être difficile pour eux de comprendre nos réactions, qui peuvent sembler intenses, dramatiques ou exagérées. Conscients qu’il est difficile de gérer des appréhensions si envahissantes, on en vient souvent à l’isolement. Parfois ça nous calme, d’autres ça nous rend encore plus avec la tête qui tourne. STOP. Ne recommence pas.

Anxiété quitte moi. Amie funeste de longue date, j’aimerais te laisser aller. Je suis prête maintenant tu peux me quitter.

V. -xx

💚 PRÉPARATION : 15 MIN 💚 CUISSON : 20 MIN 💚 TOTAL : 35 MIN                                    

Avec les années, je suis devenue de plus en plus consciente que mes choix et mon mode de vie ont une incidence directe sur la manière dont je me sens, mon niveau d’énergie et mon état en général. Cette réalisation s’est concrétisée encore plus depuis le début de mes études en nutrithérapie. En effet, je n’avais pas réalisé à quel point nous sommes constamment exposés à des ‘contaminants potentiels’ sans même le savoir et ce bien souvent en dépit de notre bonne volonté! J’avoue que lorsque j’en ai appris d’avantage sur tous les additifs qui se trouvent dans des produits industriels populaires que je consommais couramment, sans parler de ceux présents dans notre environnement, je suis devenue un peu freak!

Heureusement, je ne peux pas vivre dans une bulle de plastique, où je ne me nourrirais exclusivement que mes propres légumes bio que je cultiverais. De toute façon, cela ne serait pas sain du tout et créerait d’autres problèmes, dont le fait de me rendre encore plus freak.

Qu’on le veuille ou non, nul n’est à l’abri de toutes ces toxines qui sont caractéristique de nos sociétés modernes. C’est pourquoi je suis d’avis que la meilleure protection est d’abord d’adopter la meilleure hygiène de vie possible afin que notre corps, comme un bouclier, soit bien armé pour affronter et résister aux agressions.

Le changement de saison est souvent un moment de prédilection pour effectuer un ‘bon nettoyage’. Au printemps et en été, les fameux smoothies detox ont la cote. Or, lorsque le mercure descend sous la barre des zéros, un peu de réconfort est de mise! C’est pourquoi j’ai créé cette recette de potage, qui à la même manière que certains smoothie, vous procurera un boost de vitamines et nutriments, avec tous leurs bienfaits, tout en vous réchauffant le cœur.

PROPRIÉTÉS DES INGRÉDIENTS

⇒ Curcuma & gingembre: Ces épices traditionnellement utilisées en cuisine indienne sont reconnues pour leurs vertus. Elles renforcent le système immunitaire, stimulent la digestion et aident à nettoyer l’organisme

⇒ Romarin: Il est un puissant antioxydant, anti-inflammatoire et anti-microbien

Kale & patate douce: Ces légumes colorés sont des anti-inflammatoires de choix

Bouillon de poulet: Le bouillon, particulièrement lorsqu’il est fait maison, contient des protéines qui sont un allier contre l’inflammation. Si vous suivez un régime végé ou vegan, vous pouvez opter pour le bouillon de légumes tout en bénéficiant des autres avantages de cette soupe

Huile d’olive: Elle fait partie des types de gras à privilégier pour prévenir de nombreuses maladies (cardio-vasculaires, cancers etc.) et favoriser une bonne santé

INGRÉDIENTS
  • 1 petit oignon, haché
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive
  • 1/2 patate douce, pelée et coupée en fines tranches
  • 2 branches de céleries, coupées en petits morceaux
  • 2 grosses feuilles de Kale, coupées sans la tige
  • 1 petit zuchini, coupé en morceaux
  • 2 à 3 tasses bouillon (légumes ou poulet) selon la consistance désirée. J’ai mis 3 tasses pour une soupe plus liquide
  • 1 branche de romarin, sans la tige
  • 1 c. à soupe de gingembre frais râpé
  • 1 c. à soupe de curcuma
  • Sel himalayen & poivre
PRÉPARATION
  1. Dans une grande casserole, chauffer l’huile d’olive, attendrir l’oignon et faire revenir la patate douce à feu moyen.
  2. Ajouter les autres légumes ainsi que le bouillon. Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter une quinzaine de minutes ou jusqu’à ce que les légumes soient ramollis.
  3. Passer au mélangeur et réduire en une purée lisse. Saler et poivrer au goût
  4. Se conserve jusqu’à une semaine au réfrigérateur. Se congèle. Donne 4 portions

 

 

💚 PRÉPARATION : 10 MIN 💚 CUISSON : 50 MIN 💚 TOTAL : 60 MIN   

S’il n’y avait qu’UNE recette de dessert /collation/déjeuner à nommer, ce serait sans contredit celle du fameux pain aux bananes! Facile à préparer, aimé de tous et ne nécessitant que peu d’ingrédients, le pain aux bananes est idéal pour se débarrasser de ses vieilles bananes qui traînent sur le comptoir et dont personne ne veut!

Cette version plus ‘santé’ que la traditionnelle saura satisfaire votre petite dent sucrée, tout en ne contenant aucun sucre ajouté (à l’exception de ceux déjà présents dans les ingrédients qui la composent). De plus, l’utilisation de farine de coco s’avère une excellente alternative à la farine de blé (peu de glucides, faible densité énergétique)*.

CARACTÉRISTIQUES
• Sans blé
• Sans gluten
• Sans sucre ajouté
• Sans huile ajoutée
• Sans produits laitiers
• Plus élevée en protéines
• Contient des fibres
• Paléo

INGRÉDIENTS
• 4 bananes mûres
• ¾ tasse de farine de noix de coco
• 5 œufs
• ½ tasse de morceaux de chocolat noir 70%
• ½ tasse de dattes medjool coupées en petits morceaux
• ¼ tasse de pacanes
• ¼ tasse de noix de Grenoble hachées
• 4 sachets de stévia
• 1 c. à thé de cannelle
• 1 c. à thé de bicarbonate de soude
• ¼ c. à thé de sel de mer
• 1 c. à thé d’essence de vanille

PRÉPARATION
1. Pré-chauffer le four à 350°F tapisser un moule à pain de 9 par 5 pouces de papier parchemin
2. Dans un grand bol, écraser les bananes avec une fourchette. Ajouter graduellement la farine de noix de coco, les œufs, le stévia, le cannelle, le bicarbonate de soude, le sel, et la vanille. Bien mélanger jusqu’à obtention d’un mélange lisse et homogène.
3. Verser le mélange dans le moule tapissé de papier parchemin. Cuire jusqu’à ce que le centre du pain aie ‘levé’ et craqué légèrement et soit ferme (environ 50-60 min). Refroidir complètement, trancher et déguster!
4. La texture de ce pain étant moelleuse, il est preferable de le conserver dans un contenant hermétique au réfrigérateur. Se conserve jusqu’à une semaine dans celui-ci.

 

Aujourd’hui c’est gris.
Aujourd’hui il pleut
Aujourd’hui je me sens bien

Alice au pays des diètes

Je me suis finalement décidée à sortir mon portable et à me mettre à l’écriture. La raison de cet élan est que j’avais spécialement envie de te partager une expérience récente.
Il y a quelques années, je l’aurais sans doute considérée comme un échec. Aujourd’hui c’est différent. Aujourd’hui, je peux te dire que c’est une petite victoire et que ça me fait du bien.
Je t’explique: cela fait depuis la nuit des temps que je dépense énormément d’énergie à tenter de trouver la diète optimale…chercher la marmite d’or au pied de l’arc-en-ciel; un genre d’épopée rocambolesque où je rêve de prendre la clé des champs, m’évader au Pays des corps parfaits et des esprits libres de tracas. Tu me suis ?

« Donner le go » à la keto

Aujourd’hui ça faisait 3 semaines que j’étais sur une nouvelle « diète ». Encore une fois, j’ai prêté mon corps à la science dans l’espoir de voir un dénouement à cette quête…dans l’espoir que cette fois je pourrais dire « Eurêka ! ». Hélas ce ne fut pas le cas.
Je tiens à faire un parallèle ici : je ne crois pas aux diètes trop restrictives et temporaires, qui selon moi ne produisent pas de bons résultats à long terme. J’aspire plutôt à trouver MON « style » alimentaire durable: Celui dans lequel je me sens saine, en accord avec mes besoins, préférences et croyances et qui me permettent d’atteindre mes objectifs.
Le régime que j’ai essayé se nomme « alimentation cétogène » ou Keto diet.  Au départ, je m’étais fixé comme objectif de tenter le coup avec ce genre d’alimentation durant 1 mois, puis d’évaluer si je poursuivais ou non. Résultat: Aujourd’hui j’ai pris la décision de mettre le tout en veilleuse.

C’est vrai, je n’ai pas respecté mon objectif. « Honte à moi ! », « Je n’ai aucune discipline », « je ne vais jamais au bout de rien », se serait écriée l’ancienne Virginie. Mais pas la nouvelle, pas aujourd’hui, ni demain, ni jamais dans 100 ans.
En effet, j’ai fait le choix de ne plus tenir ce genre de discours intérieur. Si tu t’es déjà parlé de la sorte toi aussi, laisse-moi seulement te dire qu’il faut s’accepter pleinement et apprendre à s’aimer tel que l’on est avant d’envisager faire un changement et atteindre un but. La même logique s’applique sans égard à la sphère de sa vie dont il est question (apparence physique, amour, carrière etc.)

 J’ai écouté mon corps et mon cœur et ensemble, leurs voix ont été plus fortes que toutes les règles, les barrières et la pression que j’avais pu mettre sur les épaules de mon petit être. 

C’est okay de se tromper

Comprend-moi bien ici, mon expérience avec la Keto s’est overall bien déroulée, seulement quelque chose avait changé en moi. Même si j’avais emprunté cette route bien des fois, Je n’étais plus la même dans ma traversée du désert, et non je n’ai pas trouvé l’oasis. Ce que j’ai trouvé était mieux encore: une force et un pouvoir toujours plus grand à écouter cette petite voix à l’intérieur.TOI seule sais ce qui est le mieux pour TOI (retiens-ça).

En cette journée pluvieuse, je pourrais te dire que je me sens maussade parce que j’ai fail ma diète, mais nah! Je te dis plutôt que je me sens super bien et sereine car j’ai finalement accepté le fait que je n’aurai JAMAIS le corps parfait, pis c’est correct.

Conclusion

Je vais sans doute reprendre la Keto ou opter pour une version plus « low carb » plutôt que presque « no carb ». Peu importe…l’essentiel de mon message n’est pas là. Cela ne veut pas dire que je renonce à bien m’alimenter, à l’entraînement et à mes objectifs, mais simplement que j’écoute comment je feel et que si en ce vendredi soir, j’ai envie de manger un morceau de pain baguette avec du fromage, je vais le faire! À quoi bon se rendre malheureux ? L’enjeu ici est de ne pas succomber à la baguette entière, mais je m’aime assez pour ne pas m’auto-saboter. Mieux vaut apprendre à s’accepter (on ne le dira jamais assez), tout en continuant de travailler à s’améliorer. LÀ est la clé du bonheur et du succès, si tu me demandes mon avis. Après tout, le plus beau corps est celui dans lequel tu te sens bien.

P.S si tu sais où se trouve le pied de l’arc-en-ciel, peux-tu m’y emmener please ? Moi j’ai cherché la marmite d’or depuis des lunes, sans jamais la trouver.

V. -xx