Bien-être

ANXIÉTÉ, AMIE FUNESTE

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

L’Anxiété… le simple fait de prononcer, entendre ou penser à ce mot suffit pour que mon cœur se noue dans ma poitrine. Je prends une grande respiration par la bouche…ah non c’est vrai…par les narines! Ouf! Voilà je suis de retour. Peut-être que tu peux t’identifier au feeling. Je ne suis pas seule, paraît-il. Pourtant cette mauvaise amie que je côtoie depuis trop longtemps m’isole tellement.

Personnage funeste, l’Anxiété est presque humaine (ou plutôt fantôme). Quand tu vis avec elle, son spectre te hante constamment. À la manière d’un gros nuage noir et menaçant. Elle est toujours là en background, même lors des jours de beau temps.

Tu ne la vois pas, mais tu sais qu’elle est là. Tapie dans l’ombre, elle épie ton bonheur. Aux aguets, prête à surgir à tout moment, l’anxiété n’attend jamais qu’on l’invite pour se pointer. Tout va bien, puis ça y est, la voilà qui vient se montrer et te couvrir de son sombre voile. Tu te sens chavirer, étouffée, une fois de plus elle est venue te noyer.

On vit tous des situations stressantes et traverse des périodes difficiles à un moment ou un autre. Une personne anxieuse de nature, le sera alors plus intensément.  Lorsqu’on se sent dépassés par nos vies stressantes, chaque petit problème peut paraître comme une montagne.

Pour les proches, la situation n’est pas de tout repos non plus. De l’extérieur, il peut être difficile pour eux de comprendre nos réactions, qui peuvent sembler intenses, dramatiques ou exagérées. Conscients qu’il est difficile de gérer des appréhensions si envahissantes, on en vient souvent à l’isolement. Parfois ça nous calme, d’autres ça nous rend encore plus avec la tête qui tourne. STOP. Ne recommence pas.

Anxiété quitte moi. Amie funeste de longue date, j’aimerais te laisser aller. Je suis prête maintenant tu peux me quitter.

V. -xx

Write A Comment